LES 24 HEURES D'ANGERS

Mardi 01 juin 2010 @ 23:15:46


Le 22 mai 2010 je participe à la 16ième édition de cette sortie avec les Randonneurs Cyclos de l’Anjou à Angers.

 

Il suffit de boucler en totalité le parcours de 437 km dont une partie se déroulera en peloton sous la conduite des capitaines de route des R.C.A. qui adopteront une allure modérée afin que le groupe garde son homogénéité. Par contre, à 5 reprises, la vitesse sera laissée libre sur une vingtaine de km, ce qui permettra à chacun de rouler selon son propre désir.

 

Le départ est donné au Vélodrome d’Angers à 15 heures et avec le numéro de plaque de cadre 52, je me mets en route en direction des Ponts de Cé. La circulation, assez dense à cette heure, reste cependant fluide vu les différents groupes de cyclistes.

 

Nous laissons assez vite derrière nous la ville avec ses faubourgs et par des petits chemins nous avançons vers le sud en passant par Erigné, Thouarcé, Vihiers à Somloire. (pointage)

 

Sur ces petites routes bien choisies, avec peu de circulation, je prends plaisir à regarder le paysage autour de moi. Il faut dire que le temps pendant ces deux jours sera avec nous : ensoleillé, pas trop chaud et avec un petit vent rafraîchissant.

Après Somloire nous repartons pour arriver à Parthenay vers 21 heures. Dans la partie ‘Allure Libre’, je ne peux pas m’empêcher d’aller plus vite. Les jambes sont bonnes. Je roule avec plusieurs cyclos de RCA à une vitesse assez élevée. Le paysage légèrement vallonné se prête bien à rouler à des vitesses altérées. Je commence à sentir picoter les muscles des jambes et je pense qu’il ne faut pas en abuser après une centaine de kilomètres.

Content et bien à l’heure j’arrive au restaurant ‘La Clé des Champs’ à Parthenay pour me rafraîchir avant de me mettre à table.

 

 

Après un dîner cycliste nous allons repartir à 23 heures vers Château-Larcher (pointage) en passant par Benassay et Montreuil-Bonnin. La nuit commence et vigilance est de rigueur ; il faut éviter le moindre accrochage. Le goudron des routes n’est pas toujours en bon état.

Tout se passe bien ; nous arrivons à Château-Larcher (pointage) et je remarque que je ne reconnais même pas les bâtiments dans la petite ville, où j’avais visité les ruines du château lors d’un précédent passage.

C’est toujours la nuit. Nous reprenons la route pour Gençay et Couhé, où là par contre je reconnais, à la lumière des lanternes, la nouvelle boulangerie dans le centre. Les souvenirs de la randonnée des Deux-Sèvres reviennent en mémoire. A la sortie de Couhé déjà je me concentre sur la route à suivre. Le prochain pointage sera à Chenay, quelque 20 km plus loin.

Ici, à Chenay je sens que la nuit commence à me refroidir. Heureusement que la température ne descendra pas plus. Au départ je me remets assez vite à la bonne température de ‘travail’. Le tronçon Chenay-Parthenay se fera partiellement de jour, vu le ciel plus clair à l’est. Nous allons passer par La Mothe-St.Héray, St.Maixent l’Ecole et Verruyes pour ceux qui suivent la bonne route. Sauf pour moi et mon co-cycliste. En effet sur la partie ‘Allure Libre’ je décide soudainement de suivre quelques rapides ‘lancés’ devant moi. Les jambes sont toujours bonnes mais pas assez bonnes pour les rattraper puisque la distance entre nous restera de quelque centaines de mètres.

Tout à coup je ne les vois plus. Entre temps j’étais en compagnie d’un autre cyclo et ensemble on avançait à vive allure. Un panneau de route sur la droite indique : Parthenay 15 km. Je pensais que d’ici à Parthenay nous les rattraperions. Passé la bosse suivante nous ne les voyons plus. Ils avaient pris la route pour Verruyes. Sans regarder notre carte de route, nous roulons à grande vitesse vers la route D.943
C’est là que nous sortons le papier de route et avec quelques kilomètres de plus et quelque temps plus tard, nous arrivons à notre restaurant d’hier soir. En arrivant je m’étonne un peu d’avoir pu rouler à cette bonne allure.
Le tronçon Parthenay-Oiron ne devrait pas poser problème. Nous passons par Châtillon-sur-Thouet, Gourgé et Airvault : des lieux connus étant donné que j’ai fait les chemins le long du Thouet, de la source jusqu’à St.Hilaire.
Au départ de Parthenay je reste bien dans mon groupe jusqu’à Airvault. C’est alors que j’ai un début de crampes derrière le genou. Surpris, car depuis le début de l’année je n’ai pas eu la moindre crampe. En plus je constate que mon cuissard s’accroche parfois à la selle et par conséquent je m’assois d’une telle façon qu’en roulant je puisse étudier d’où vient ce petit problème. Je prends du retard sur les autres cyclistes. J’essaie de casser en vain le morceau de plastic qui s’accroche au cuissard. Les crampes sont là mais en ne roulant pas plus vite, je suis en mesure de continuer la route. Le poids du corps déforme le squelette de la selle.

Je demande à un de mes compagnons de route de prévenir notre capitaine de groupe que j’ai décider de ne pas prendre de pause à Oiron mais de continuer à pédaler tranquillement. Avant St.Laon, je m’arrête pour examiner la selle et constater qu’elle est cassée sur toute sa largeur. Avec le gilet réfléchissant enveloppé autour de celle-ci pour éviter d’abîmer plus le cuissard, je continue seul la route pour Meigné. Etonné de ne pas être doublé par les cyclistes, je roule de plus en plus vite tout en cherchant la route à suivre. La crampe diminue pour disparaître finalement.

 

En arrivant à Meigné, je prends vite mon ravitaillement pour repartir en même temps que les autres. Le dernier tronçon jusqu’à Angers s’est déroulé sans le moindre problème.
Il faut reconnaître qu’avec une mauvaise selle et rouler d’une façon crispée, les crampes surgissent rapidement.

 

A l’arrivée, un vin d’honneur nous est servi ; je prends un jus de fruits. Pendant que le président fait son discours j’observe les cyclistes et constate que les participants ont l’air encore bien frais. Cela est-t-il dû au beau temps ou à l’organisation de l’événement.

 

L’organisation en tout cas est comme d’habitude. En un mot : Impeccable.

(Pour regarder toutes les photos, voir « Albums Photos »)

Ferdy Los
Inter.cartier@wanadoo.fr



Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.3253 seconde(s)