PÂQUES ET SES OEUFS

Lundi 30 mars 2015 @ 11:49:10

 00.jpg


Cette année encore, à l'occasion des fêtes de Pâques, les plus grands chefs pâtissiers et chocolatiers de Paris et autre capitale vont redoubler d’imagination et d'efforts pour combler les papilles des plus petits comme des plus grands.

Eh bien dans nos campagnes, nous n’avons rien à envier aux citadins ; nous avons également rendez-vous avec notre boulanger-pâtissier, qui nous réalise de très belles pièces en chocolat que l’on a bien du mal à laisser entières jusqu’à Pâques, seulement pour le plaisir des yeux.

05.jpg

 

Nous oublions souvent de complimenter la boulangère, qui pourtant est aussi importante  que son boulanger, si l’on pense à la présentation des étalages du magasin, l’accueil et la vente de tous ces bons chocolats.

06.jpg

 

01.jpg

 

Pâques avec ses œufs de Pâques : autrefois, dans nos régions, c’était un œuf de poule cuit dur que l’on décoré; aujourd'hui c'est un œuf en chocolat que l’on offre normalement le matin du dimanche de Pâques.

07.jpg

À l'œuf est associée la poule, qu'on trouve aussi en chocolat.

 

Dans d’autres pays, le symbole de Pâques est un lièvre … lapin.

02.jpg

Ce lapin de Pâques qui, selon la tradition, distribue, la veille du matin de Pâques, des « œufs » colorés ou en chocolat.

Ce messager est représenté par un lapin dans les régions anglophones (Easter Bunny en anglais) et c'est un lièvre dans les régions germanophones (Osterhase en allemand).

04.jpg

L'origine du lapin viendrait d'une légende allemande dans laquelle une femme pauvre, ne pouvant offrir de douceurs à ses enfants, décora des œufs qu'elle cacha dans le jardin. Les enfants, apercevant un lapin, crurent que celui-ci avait pondu les œufs. Depuis lors, les enfants fabriquèrent un nid qu'ils mettaient dans le jardin en espérant que le lapin de Pâques le remplirait d'œufs durant la nuit.

 

11.jpg

Dans la tradition française, il se dit que les œufs de Pâques sont apportés par les cloches de Pâques, de retour de Rome après la Semaine sainte.

Mais il faut dire que par la mondialisation, « le lapin » remplace de plus en plus « les cloches », ce qui rend cette fête plus laïque.

 

10.jpg

En Australie, pour sauver le bilby - un petit marsupial menacé de disparition - et lutter contre la prolifération des lapins dans leur pays, les Australiens tentent depuis 1991 de changer la légende : le lapin de Pâques est désormais remplacé par le « bilby de Pâques ».

En 1993, la société de chocolats ‘Haigh’s’ n’a plus produit de lapins en chocolat mais des bilbies en chocolat. Ce fut immédiatement un grand succès. De cette façon, les consommateurs de bilbies en chocolat aident la RFA (Rabbit Free Australia) dans leur travail de protection de l’habitat du bilby.

 

Il existe également depuis très longtemps des jeux avec des œufs de Pâques et en particulier celui du ‘roulement des œufs de Pâques’ et qui se joue exclusivement pour cette fête avec des œufs cuit durs et décorés.

03.jpg

Les Saxons, avant le christianisme, avaient une déesse du printemps Eostre, dont la fête était célébrée à l’équinoxe du printemps, vers le 21 mars.

Son animal était le lièvre du printemps et la renaissance de la terre au printemps était symbolisée par l’œuf. Le pape Grégoire le Grand ordonna à ses missionnaires d’utiliser les anciens sites et fêtes religieux et d’assimiler ceux-ci le plus possible aux rituels chrétiens.

La fête chrétienne de la résurrection du Christ convenait parfaitement pour être fusionnée avec la fête païenne d’Eostre et beaucoup de ses traditions furent adoptées dans les réjouissances chrétiennes.

Les enfants roulaient les œufs à Pâques jusqu’au bas de la colline. Certains croient que cette tradition devint un symbole du roulement du rocher qui créa l’ouverture du tombeau de Jésus-Christ avant sa résurrection. (Source Wikipédia)

 

08.jpg

 

Fuennu de Pâques

Rituel païen pour les uns - pour les autres chrétien

Continent – pays – même région - chacun sa tradition

Lapin ou cloche … l’œuf d’abord

Ces messagers annoncent

Pâques

Fête du printemps

Villes – villages … pâtissiers au travail

Vitrines et étalages à l’heure du chocolat

Et le jour attendu … c’est la chasse aux œufs.

 

09.jpg

 

Eliane Los-Cartier



Page Spéciale pour impression Envoyer cet Article à un ami     Précédent |  Suivant

Temps : 0.2684 seconde(s)